L’équilibre acido basique

Quotidiennement, je suis amenée à donner des conseils santé permettant une bonne hygiène de vie et l’épanouissement de l’Être. Ces conseils reposent en grande partie sur une notion essentielle qu’est l’équilibre acido-basique.

L’équilibre acido-basique est une notion importante de la naturopathie. En effet, il est le reflet de l’hygiène de vie de la personne, de la qualité de son alimentation, de son activité physique et de la gestion de son stress chronique, conséquence des pensées et des émotions mal gérées. C’est un indicateur précieux de son capital santé et de ses capacités à prévenir les maladies dégénératives, cancers et auto-immunes. 

 

L’acidose tissulaire, qu’est ce que c’est? 

 

Pour rester en bonne santé, le corps humain a besoins de maintenir certaines constantes comme le pH sanguin (entre 7,35 et 7,43) sous peine de troubles graves si celui ci était amené à dépasser ces valeurs. Ainsi pour maintenir le pH sanguin, le corps régule en permanence l’équilibre acido-basique de ses tissus. Il dispose d’un mécanisme qui agit grâce à un ensemble de réactions chimiques ayant pour but de tamponner l’excès d’acides ou de bases.

 


pH: Mesure de l acidité corporelle

Naturellement, L’organisme se comporte comme un producteur d’acides via les nombreuses réactions chimiques qu’il réalise chaque jour. La production d’énergie, la digestion, la synthèse hormonale, la réparation cellulaire, etc. sont des exemples d’activités métaboliques sources d’acides endogènes. Grâce au mécanisme de régulation de l’équilibre acido-basique, le corps est en mesure d’éliminer cette acidose par l’intermédiaire du foie et du rein, notamment la nuit.

 

Le problème actuel est qu’aujourd’hui notre hygiène de vie est devenue une source majeure d’acides exogènes. Notre alimentation est devenue pauvre en nutriments (protéines, lipides, glucides) et micro nutriments (vitamines, minéraux, oligo éléments) suite à une agriculture intensive, utilisant des traitements chimiques à l’origine de la pollution des sols et l’appauvrissement de la Terre, les modes de cuissons trop agressifs, les aliments transformés (plats préparés, sauces industrielles, gâteaux salés et sucrés, sodas, etc.) riches en colorants, conservateurs, pesticides, la sédentarisation, le manque de contact avec la nature, l’excès de stress, la sur médication, le manque d’oxygénation et de sommeil, sont autant de facteurs qui fragilisent l’organisme et nuisent à la santé.

 

A mesure que l’homme s’encrasse via son hygiène de vie, son système d’élimination et de régénération s’épuise et l’organisme n’est plus en mesure d’éliminer tous les acides excédentaires. Ne pouvant être correctement éliminés, le corps va stocker les acides dans ses tissus en attendant le jour où il aura assez d’énergie pour les éliminer.

Au fur et à mesure des années, les déchets acides s’accumulent dans les tissus, empêchant la bonne nutrition et oxygénation des cellules et des organes. Il se produit progressivement un état de souffrance des organes conduisant à un malnutrition et auto-intoxication cellulaire qui aboutit à la mort cellulaire. Ce processus est à l’origine de la dégénérescence cellulaire et du mécanisme de la sénescence.  

 

 

 

Les solutions

Nous savons aujourd’hui que toutes les pathos chroniques, dégénératives et auto-immunes, s’accompagnent d’une acidification des tissus. Cette acidose tissulaire métabolique chronique entraîne un état inflammatoire chronique ou de bas grade.  Cette inflammation se développe sur un terrain acidifié et s’élargit dans l’organisme, à bas bruit, sans qu’il y ait de foyer inflammatoire précis. 

 

La dysbiose et la porosité de l’intestin sont les causes majeurs de l’inflammation systémiques de bas grade, dues à l’alimentation industrielle dénaturée, qui acidifie fortement le terrain et qui provoque beaucoup des pathologies actuelles : obésité, diabète de type 2, insulinorésistance, maladies cardiovasculaires, asthme, allergie, troubles cutanés, circulatoires, ostéo-articulaires etc.

 

Pour stopper le mécanisme d’acidification corporel et les désordres qui en résultent, il suffit de revenir au bon sens, à une hygiène de vie saine, harmonieuse et épanouissante.

 

L’être humain doit se reconnecter à son essence, revenir à ce qui est bon pour lui. Pour se faire, rien de plus simple que de bannir de son quotidien tous ce qui le pollue. 

 

 

La base est de revenir à une alimentation simple et naturelle. Une alimentation largement végétale, aux fruits et légumes de saison, issus d’une agriculture biologique, dénudée de produits chimiques permettra considérablement de réduire l’excès d’acides. En effet, la présence d’enzymes, de minéraux, vitamines et oligo éléments dans son alimentation favorisera le processus d’élimination du corps et le maintien du bon équilibre acido-basique.

L’assiette doit se composer d’aliments vivants avec une part de cru comme des crudités, puis la suite du repas sera constituée de légumes, une protéine végétale (céréales et légumineuses) ou animale. De temps en temps, le midi plutôt que le soir, il est possible d’ajouter une céréale sans gluten de préférence (boulgour, quinoa, riz, sarrasin, épeautre, millet). Les omega 3 aux vertus anti inflammatoires sont aussi une composante importante du repas. Ajouter une huile de lin, colza ou cameline sur vos crudités, manger des petits poissons gras en début de chaîne comme la sardine, le saumon, le hareng ou le maquereau deux fois par semaine, goûter aux graines oléagineuses (noix, noix de macadamia, graine de tournesol, graines de courges, noix de cajou, etc.).

La nature regorge de trésors, n’hésitez pas à ajouter des supers aliments à votre alimentation (légumes, fruits, graines germées, germe de blé, algues marines, les aliments riches en omega 3, la spiruline, le pollen, la gelé royale, le kéfir, etc).

Buver une eau de qualité, provenant de l’eau du robinet filtrée (filtre Doulton) ou une eau en bouteille de qualité comme la Mont Roucous, la Rosée de la Reine, la Cristaline, Mont calme, Volvic, etc.

 Mettez du mouvement dans votre vie en pratiquant une activité physique régulière qui vous apporte joie et plaisir tout en permettant au corps d’éliminer et de s’oxygéner.

 

Apprenez à gérer vos émotions, à devenir maître de vos pensées. Vous êtes le gardien de votre temple intérieur. Vous seuls pouvez choisir de cultiver un état d’être harmonieux, paisible, source de joie au quotidien.

 

Augmentez votre contact avec la nature pour revenir à l’essentiel, faire le vide, se ressourcer et améliorer la qualité de votre sommeil. 

Si vous le sentez, des monodiètes ou jeûnes peuvent être réalisés. Attention le jeûne est un moyen puissant pour aider le corps à éliminer. Assurez vous d’être bien conseillé auprès d’un professionnel de santé naturopathe pour éviter les éventuels “dangers” du processus d’élimination.

 

 

 

Ces quelques conseils généraux vous permettront de débuter les changements nécessaires pour établir une santé durable et une vie épanouissante.

 

N’oubliez pas que vous êtes la seule personne à pouvoir agir pour vous même. Faites confiance à votre corps, écoutez le. Vous êtes votre meilleur allié pour vous guider sur le chemin de la santé.

 

N'hésitez pas à aimer et partager 🙂

Write a comment